OUI à internet au bureau POUR une utilisation  professionnelle et personnelle.

Quelques chiffres pour comprendre la situation qui pourrait sembler indéfendable :

  • 60 minutes par jour en moyenne sont employées pour surfer sur Internet depuis notre bureau à titre personnel
  • 1.47 mois sur un an
  • 14 % de chute de productivité lors de l’utilisation d’internet à des fins personnels

C’est ce qui ressort de l’étude réalisée par Olfeo : Internet au bureau .

Il y a des solutions autres que la censure ou la coercition.

Les 6 enjeux à maîtriser pour un internet professionel et personel au bureau.

La société Olfeo propose 6 enjeux à maîtriser par les entreprises :

  1. la chute de productivité
  2. le juridique
    • acte illicite d’un employésur Internet
      • visite d’un site illicite
      • propos diffamatoires sur un blog par exemple
  3. la sécurité du système d’informationde l’entreprise
    • propagation de logicielsmalveillants :
      • virus,
      • phishing,
      • spywares
  4. la diminution des performances duréseau de l’entreprise
    • disponibilité de bandepassante
  5. la fuite d’informations
  6. l’image de la société appelécommunément « E-reputation »

Pour le 1er risque, je suis convaincu que la communication et la définition de ce que l’on attend du collaborateur sont des solutions.

Les managers doivent :

  • Sensibiliser les collaborateurs aux dangers liés à l’utilisation d’Internet
  • Metttre individuellement une charte informatique
  • Manager avec un style ok et des relations adultes :
    • Fournir des objectifs « SMART » de travail
    • Responsabliser face l’emploi et la mission
    • Etablir des relations responsables entre collaborateurs et managers
    • Pratiquer la délégation

L’idéal serait de choisir une organisation entrepreneuriale en « équipes autonomes » . Voir l’exemple de R. SEMLER ou de Volvo qui ont sus en leur temps de crise passer aux équipes autonomes .

Les anciens managers se souviendront de l’époque du solitaire et du démineur sur le PC équipé en Microsoft 3.1. Le problème était le même :

  • évolution technologie de méthode de travail
  • découverte de nouveau outils

Pour ma part, j’ai toujours laissé les applications ludiques car elles permettaient la prise en main de l’outil « PC ». En quelque sorte, cela permettait l’apprivoissement de la machine par les opérateurs.

Je maintient mon affirmation initiale : Oui à internet au bureau pour une utilisation professionnelle et personnelle.

À propos Xavier Bernard


Xavier BERNARD est conférencier, consultant-formateur spécialisé enManagement-Communication pour les générations X-Y en entreprise et les entreprises et fondateur de : www.assension.net. A propos de Xavier BERNARD




D'autres articles à lire en lien avec le sujet


  • Ecolo au bureau : 11 astuces Etre écolo, la green attitude au bureau 11 astuces pour...
  • Internet : source d’informations Selon une étude britannique, les Européens préfèrent désormais l’internet aux...
  • 9 français sur 10 pratiquent des activités privées au bureau Extrait de l’article : 9 français sur 10 pratiquent des...
  • Bureau Veritas signe une convention avec l’Agefiph Extrait de l’article Bureau Veritas emploie en France 85 travailleurs...
  • Comment louer un bureau ? Extrait de l’article : Comment louer un bureau ? Bail...
  • Xavier Bernard : Formation Accompagnement Consultant Formation & Accompagnement: Xavier BERNARD Voici des manières de...
  • Viadeo part à la conquête du marché africain et ouvre un bureau au Sénégal Extrait de l’article Fidèle à sa stratégie de développement multi-locale...
  • Robert Walters renforce sa position en Europe grâce à l’ouverture d’un bureau en Allemagne Extrait de l’article Référence mondiale du recrutement spécialisé, Robert Walters...
  • 2 Commentaires to “Internet au bureau”

    1. Xavier Bernard dit :

      @Filtrenet,
      Merci,

    Commentez (Dofollow si le commentaire est à plus de 200 caractères !)